L’orthographe expliquée aux enfants

De nos jours, on voit à quel point une mauvaise connaissance de l’orthographe peut être un handicap pour trouver (ou garder) un emploi. Il est donc primordial d’acquérir le plus tôt possible de bonnes habitudes en fait de règles d’écriture. Mais comment faire quand ces fichus principes, terminaisons ou lois refusent de nous rester en mémoire ?

Ils seraient plus faciles à retenir s’ils ressemblaient davantage à des choses de la vie ordinaire, qu’on connaît mieux ! Justement, le livre que présente ce site est là pour vous prouver que c’est le cas, et que les mots, au lieu de vous donner la frousse ou de l’urticaire, peuvent devenir vos amis.

Dans les livres, le plus souvent, les mots servent à raconter des histoires, mais pas dans celui-ci ! Par conséquent, les élèves ne peuvent pas se contenter de le lire d’un trait puis de le refermer, comme un livre d’histoires. Après l’avoir lu, il faut s’y référer de temps en temps, quand la nécessité s’en fait sentir. Si, par exemple, un enfant a des difficultés à identifier des propositions dans une phrase complexe, il est bon de pouvoir lui dire : « Allons voir dans Les mots sont sympa si on ne trouverait pas une idée pour te faire mieux comprendre ces notions. »

Certains s’étonnent de ne pas trouver dans Les mots sont sympa d’exercices d’application ni même toutes les règles de grammaire. Mais ce n’est pas un livre de grammaire ! D’autres ouvrages existent pour cela, qui sont excellents. Ne figurent dans Les mots sont sympa que les principes d’orthographe ou de grammaire pour lesquels j’ai trouvé des analogies. Peut-être que d’autres images vous viendront à l’esprit. Si c’est le cas, pourquoi ne pas me les communiquer ? S’il y en a suffisamment, on pourra éventuellement songer à en faire un deuxième volume. Rassurez-vous, je ne m’en attribuerai pas le seul mérite, mais je citerai le nom de l’initiateur de chaque idée !

 

Un livre de Chantal Tresbarats